RETOUR - Page précédente

Tabagisme passif, qualité de l'air et qualité de vie dans l'habitat : agir à l'échelon local en impliquant tous les acteurs

 

 

 

 

Etude terminée réalisée en partenanriat avec l'association ECLAT-GRAA


Nous passons en moyenne 80 % de notre temps dans des espaces clos. Les sources de pollution dans les logements sont multiples : cigarette, chauffage, désodorisant… et peuvent provoquer des effets néfastes sur la santé (allergies, intoxications au CO, cancers...). Cela n’aurait pas lieu si les occupants des logements avaient recours à des gestes simples permettant de limiter ces dangers. Les publics en difficulté économique, confrontés à des problématiques d'habitat, sont particulièrement touchés.

Des actions de communication ont été développées ces derrières années pour informer la population sur cet enjeu de santé publique, mais les acteurs de terrain relèvent que ces campagnes « grand public » n'atteignent pas toujours les populations les plus précaires. Afin de les toucher, l'APPA (Association pour la Prévention de la Pollution atmosphérique) et ECLAT (Espace de concertation et de Liaison Addictions Tabagisme), ont développé une nouvelle approche à l'échelon d'une commune ou d'un quartier.

Une 1ère phase du projet a consisté en une sensibilisation de la population, par une visite à domicile, dans 353 logements de zones urbaines sensibles d'Armentières, Arras et Roubaix. Des étudiants d'IFSI préalablement formés sont intervenus au porte à porte, munis d'un guide d'entretien et de différents documents de sensibilisation. Cette action a aussi permis d'identifier les pratiques et besoins d'informations de la population.

Suite au retour d'expérience de cette 1ère phase auprès des élus et professionnels de terrain, des dynamiques locales se sont mises en place, et trois nouveaux territoires (Boulogne sur Mer, Lille et Valenciennes) ont rejoint la démarche.

Dans la 2ème phase, les acteurs locaux agissant auprès des publics sensibles (services communaux, travailleurs sociaux, professionnels de santé, bailleurs mais aussi associations de riverains...) sont d'abord identifiés, en lien avec la collectivité locale. Des formations sur l'air intérieur et le tabagisme passif leur sont alors proposées, visant tout autant à monter en compétences les professionnels qu'à développer une culture commune leur permettant ensuite de travailler en réseau. Des outils sont mis à disposition des acteurs afin d'intervenir auprès de la population (voire rubrique "formation" du site)

 


Des questions ?

N'hésitez pas à nous contacter : postmaster@appa.asso.fr

 

Etude soutenue par  l'Agence Régionale de Santé, la Région Nord-Pas de Calais et la ville de Lille :

                    
     



Plaquette de présentation du projet
Résumé des resultats du projet
Poster de présentation de la démarche 2009
[ Information provenant de l'Appa Nord - Pas de Calais ]

Contacter le webmaster Consulter les mentions légales