RETOUR - Page précédente

Les normes de qualité de l'air ambiant

La connaissance des effets sanitaires et environnementaux de la pollution de l’air ambiant induits par un grand nombre de polluants chimiques est bien établie depuis de nombreuses années, avant l’adoption de la loi sur l’air et l’utilisation rationnelle de l’énergie (la LAURE) en 1996.


Cette loi transpose en droit français la directive communautaire 96/62/CE concernant l'évaluation et la gestion de la qualité de l'air ambiant qui introduit un cadre pour le développement de la surveillance de la qualité de l’air dans les pays de l’Union européenne. Cette directive a été à l’origine de quatre directives filles fixant des valeurs réglementaires (en moyenne annuelle, voire en période de pic) pour plusieurs polluants, s’appuyant sur les résultats des travaux de l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Ces polluants sont : le dioxyde de soufre (SO2), le dioxyde d’azote (NO2), les particules (PM10), l’ozone (O3), le benzène, le monoxyde de carbone (CO), les hydrocarbures aromatiques polycyclique (HAP), l’arsenic (As), le cadmium (Cd), lemercure (Hg), le nickel (Ni) et le plomb (Pb).

Consulter le rapport complet 

 

 

 

[ Information provenant de l'Appa Nord - Pas de Calais ]

Contacter le webmaster Consulter les mentions légales