RETOUR - Page précédente

Pourquoi tant d’inégalités environnementales dans le pays de l’égalité ?

 

Coordinateur du projet

Isabelle Roussel, Vice-Présidente de l’APPA, Professeur émérite de l’Université de Lille I.

 

Objectifs

Essayer de comprendre comment et pourquoi la question des inégalités environnementales émerge sur la scène politique à l’heure actuelle alors que tout au long du XXème siècle ces dernières étaient flagrantes et massives. Il s’agit également de mieux cerner quels sont les liens entre la dynamique environnementale et la production d’inégalités dans le contexte actuel de la décentralisation et de l’affirmation du rôle de la région et des agglomérations dans la prise en charge de ces questions.


 

Contenu et résultats attentdus

Il s’agit d’essayer de répondre à cette question à partir d’analyses fines d’exemples précis, axés, essentiellement sur la qualité de l’air et localisés dans la partie centrale de la région Nord-Pas-de-Calais (agglomération lilloise et partie centrale de l’ex bassin minier). En retraçant l’émergence de la notion d’environnement à travers ses aspects juridiques et politiques, l’objectif de cette étude consiste à évaluer la dynamique mise en œuvre dans la région selon les principes cités par D.Percheron.

 


Il s’agit de poursuivre des travaux initiés sur la santé et les inégalités environnementales en montrant combien le développement durable a permis d’attirer l’attention sur la dégradation de l’environnement. Les collectivités territoriales, l’exécutif régional puis les agglomérations, ont joué un rôle majeur dans l’orientation vers un développement de plus en plus qualitatif. La sensibilisation progressive des élus avait permis, à travers le PRASE, de créer une dynamique appuyée sur la prise de conscience des habitants de la notion de santé environnementale. L’Etat qui avait, non sans certaines ambivalences, appuyé cette dynamique, se trouve, actuellement dans une position plus restrictive avec le PRSE. Néanmoins, on peut faire l’hypothèse qu’avec l’urgence de la question climatique, la dynamique des habitants, portée par les élus, soit irréversible. Néanmoins cette dynamique peut aussi révéler des inégalités selon des processus que cette étude aura à cœur de mettre en lumière pour alimenter la réflexion des acteurs de la région.

 


Principaux partenaires

Association pour la prévention de la pollution atmosphérique, comité Nord Pas de Calais, avec la collaboration du Laboratoire TEVS de l’Université de Lille I

 

 

Date de début d'exécution du projet envisagée : 1er septembre 2007


Date de fin d'exécution du projet envisagée : 31 août 2010

 

Contact : Pr Isabelle Roussel

avec le soutien de :

[ Information provenant de l'Appa Nord - Pas de Calais ]

Contacter le webmaster Consulter les mentions légales