RETOUR - Page précédente

La Santé Environnementale : de l’Individu à la Collectivité (SEnIC)

 

Le projet SEnIC a pour objectif de mieux connaître les perceptions et les pratiques des habitants de la région Nord – Pas de Calais en matière de prévention sanitaire environnementale. Il vise également à préciser la façon dont les politiques institutionnelles mises en oeuvre sont reçues par la population et les évolutions qui pourraient être attendues par ces derniers. Ce projet, soutenu par le Conseil régional, est mené en partenariat avec plusieurs chercheurs, de la région et hors région. Une douzaine d’entretiens qualitatifs ont été menés par l’APPA en 2012 auprès de personnes de catégories socioprofessionnelles variées (agriculteur, enseignant, mère au foyer, retraités...). Un questionnaire d’enquête a ainsi été bâti par l’APPA et le CREDOC, puis utilisé par ce dernier pour interroger un échantillon représentatif de 1 009 habitants du Nord – Pas de Calais en 2013.

Les 1ers résultats de cette enquête montrent que la relation entre l'environnement et la santé est une préoccupation identifiée par une large part des enquêtés : 51 % se déclarent « plutôt inquiets » et 12 % « très inquiets » des effets de l’environnement sur la santé, contre 37 % qui se disent peu ou pas du tout inquiets.

Une majorité des enquêtés (58 %) affirment avoir modifié leurs comportements ces dernières années sous l’effet de ces préoccupations. Les principaux secteurs concernés sont l’alimentation, l’habitat et les transports.

Une majorité affirme s'informer « souvent » (64 %) ou « très régulièrement » (12 %) sur le rôle et l’influence de l’environnement sur la santé.

De manière globale, les habitants interrogés sont satisfaits de l’environnement dans la région (76 %). Par ailleurs, ils se déclarent concernés par les questions d’environnement : sur une échelle de 1 à 10, plus de 93 % accordent des notes comprises entre 5 et 10.

L’enquête offre également un large éventail d’informations concernant la perception par la population de sa santé et ses pratiques dans ce domaine. On note une riche diversité d’attitudes et de pratiques, qui restent à examiner plus en détail et à croiser avec les attitudes en matière d’environnement et de relation entre santé et environnement. Cette analyse plus approfondie des données, encore en cours fin 2013, sera ensuite présentée aux acteurs institutionnels de manière à éclairer les futures politiques publiques régionales en santé environnement.

 

Projet soutenu par : 

[ Information provenant de l'Appa Nord - Pas de Calais ]

Contacter le webmaster Consulter les mentions légales