Date de début 1er octobre 2017
Date de fin 30 septembre 2021
Territoire France (Hauts-de-France, Grand Est), Wallonie (Hainaut, Namur, Luxembourg), Flandre-Occidentale.
Thématique Habitat durable, Santé & Habitat
Métier Information, animation & sensibilisation, Formation, Recherce-action & Expertise
Partenaires France : APPA Nord-Pas de Calais, Université Polytechnique des Hauts-de-France (Filière Génie Civil), cd2e/Cluster Ekwation, BTP-CFA Grand Est; Wallonie : Cluster Eco-construction, Espace Environnement, Université de Mons (Faculté d’Architecture et d’Urbanisme); Vlaanderen: UGent, VITO, Vlaamse Confederatie Bouw.
Financeur Fond européen de développement régional
  • Objectifs
  • Rôle de l'APPA dans le projet
  • Démarches
  • Outils
  • Résultats
  • Perspectives
Objectifs

ET’Air contribue activement à la volonté européenne de mise en place d’une croissance intelligente, durable et inclusive et aux stratégies régionales de développement axées sur l’innovation et la formation.

En effet, le projet vise à créer, valoriser et mutualiser conjointement des dispositifs de développement et d’accompagnement de PME afin de permettre leur accès au marché de la construction/rénovation énergétique intégrant des exigences de Qualité de l’Air Intérieur (QAI).

La QAI est une préoccupation majeure de l’acte de construire : elle doit être au centre de la réflexion et de la pratique des professionnels du bâtiment afin de ne pas générer de nuisances/pathologies pour les occupants.

Rôle de l'APPA dans le projet

L'APPA participe à la veille scientifique transfrontalière partagée entre les différents partenaires ET'Air.

Ce travaille de veille, mené par les partenaires du projet, consiste à compiler, analyser, valider, synthétiser et vulgariser les données en matière de QAI et de les diffuser vers les professionnels du bâtiment.

Démarches

Contrairement à la réduction des consommations d’énergie, très peu de projets de construction/rénovation intègrent les questions relatives à la QAI au moment de la conception, de la réalisation et de la maintenance des bâtiments.

Afin de relever ce défi sur le territoire, ET’Air mène des actions déclinées via trois axes de travail complémentaires :

  • former les professionnels et futurs professionnels du bâtiment sur les questions de la QAI ;
  • diffuser des données QAI validées et vulgarisées ;
  • susciter la demande en matière de bâtiments sains.

Les entreprises formées auront une longueur d’avance pour répondre aux nouvelles exigences règlementaires en matière de QAI et pour anticiper la demande croissante en matière de bâtiments « énergétiquement performants et sains » sur le territoire transfrontalier.

Outils

Activités/livrables :

  • modules de formation QAI et outils pédagogiques innovants ;
  • référentiel QAI à destination des professionnels du bâtiment : 4 guides de bonnes pratiques et recommandations QAI ;
  • visites de chantiers/bâtiments exemplaires, rendez-vous techniques, conférences, workshops ;
  • plateforme transfrontalière de conseils en matière de QAI ;
  • veille technologique transfrontalière en matière de QAI ;
  • groupes de travail/séminaires thématiques QAI ;
  • outils de bonnes pratiques QAI et de soutien au dialogue maîtres d’ouvrage/entreprises : « tour-bus » et recueil de réalisations pilotes, outils de sensibilisation, répertoire des entreprises formées…
Résultats

En 2019, des réunions de travail régulières entre les partenaires du projet ont permis d’avancer sur les axes du projet.

  • L’axe « Formation »:
    • Une première version du module de formation de base a été testée auprès de professionnels du bâtiment. Son objectif est de proposer une approche exhaustive et globale de la QAI permettant d’appréhender ses enjeux, constats et réponses. En parallèle, les partenaires ont construit une « carte mentale (mind map) » permettant de disposer d’une représentation graphique de la stratégie globale QAI : « Intégrer la QAI dans les projets de construction/rénovation de part et d’autre de la frontière ». Ces deux outils ont été validés par le comité d’orientation du projet.
    • Un cahier des charges pour la réalisation des outils pédagogiques en lien avec le contenu des modules de formation « métiers » a été construit. Le contenu des guides QAI à destination des professionnels du bâtiment a été précisé : 4 guides de bonnes pratiques QAI seront produits ciblant les 4 étapes clés d’un projet de construction/ rénovation : programmation, conception, mise en œuvre et réception des travaux.
    • L’Université d’été « Qualité de l’Air Intérieur » à Valenciennes (UPHF), le rendez-vous technique « Peindre en préservant la Qualité de l’Air Intérieur, Comment faire ? » à Reims et le suivi de travaux de fin d’études (TFE) au sein des Universités de Mons, Gand et Valenciennes ont été autant d’évènements/ activités organisés par le partenariat visant les professionnels et futurs professionnels du bâtiment.
  • L’axe « Données QAI » :
    • L’activité de veille technologique et transfrontalière QAI du projet est maintenant opérationnelle grâce à la mise en place d’outils collaboratifs destinés à collecter, valider et diffuser les données.
    • Les partenaires UGent, CSTC et VCB ont poursuivi leur implication dans le processus d’élaboration du code de bonnes pratiques pour la nouvelle législation belge concernant la ventilation des lieux de travail (AR 2016-03-25).
    • Le Workshop COV organisé à Courtrai en collaboration avec les projets Interreg Va Texacov et DepollutAir a permis de croiser les regards des scientifiques et professionnels du bâtiment sur la problématique des COV afin de limiter les risques pour la santé des occupants.
    • Une réunion de préparation d’un séminaire « Ventilation et qualité de l’air intérieur » a permis, avec les experts invités, de faire un tour d’horizon des différents programmes et études sur la question afin de les valoriser et de les diffuser dans le cadre du projet ET’Air.
  • L’Axe « Demande » :
    • La réflexion sur les outils à destination des maîtres d’ouvrage (MO) est lancée : guide de bonnes pratiques, outils interactifs pour les salons du bâtiment, « tour-bus » et carnet de réalisations exemplaires. Ils ont pour objectif de sensibiliser les MO à la QAI et de faciliter le dialogue avec les professionnels du bâtiment formés.
    • La conférence QAI donnée par l’UMons au salon Batireno et Energie & Habitat de Namur visait ces mêmes objectifs.
  • L’axe « Communication » :
    • Le projet communique également via son site Internet (etair.eu), les réseaux sociaux et via des communiqués vers la presse.
Perspectives

Le projet ET’Air est maintenant bien sur ses rails. Les liens tissés entre les partenaires du projet (émanant du monde scientifique, de la construction et de la formation des professionnels du bâtiment) permettent d’avancer efficacement sur les actions du projet. Construits par le projet, les modules de formation, l’activité de veille technologique, la production d’outils pédagogiques et l’organisation des évènements continueront ainsi à répondre à la fois aux enjeux sanitaires et à la réalité de terrain liés à la QAI.

Pour suivre notre projet : http://etair.eu/

FB: www.facebook.com/ETAIRInterreg/

LinkedIn : www.linkedin.com/groups/12109912

Twitter : @etairinterreg