Exposition à la pollution chimique selon la catégorie socioprofessionnelle (CSP)

by in Actualité 12 juin 2019

Les groupes de CPS supérieurs ont des niveaux d’exposition plus élevés à plusieurs contaminants. A partir de données européennes, les concentrations en 41 contaminants ont été déterminées pour 1301 enfants âgés de 6 à 12 ans ainsi que pour leur mère durant la grossesse. Les polluants ciblés dans le cadre de cette étude sont notamment les composés organochlorés (OC), les éthers diphényliques polybromés (PBDE), les substances perfluorées et polyfluoroalkyles (PFAS), les métaux, les phtalates, les phénols et les pesticides organophosphatés (OP). Les données ont été croisées avec les indicateurs de position socioéconomique (éducation maternelle, statut professionnel, aisance à l’échelle familiale), afin de déterminer les éventuelles corrélations entre cette position et l’exposition aux contaminants chimiques. L’étude a démontré que les concentrations en certains PFAS, en mercure, en arsenic, en plusieurs phénols et en pesticides organophosphatés étaient plus élevées au stade fétal et durant l’enfance pour les individus issus des catégories socioprofessionnelles les plus élevées.

Références : Montazeria P., Thomsen C., Casasa M, Bont J., Hau L. S., Maitre L., Papadopoulou E., Sakhi A. K., Slama R., Saulnier P. J., Urquiza J., Grazuleviciene R., Andrusaityte S., McEachan R., Wright J., Chatzi L., Basagaña X., Vrijheid M. Socioeconomic position and exposure to multiple environmental chemical contaminants in six European mother-child cohorts. International Journal of Hygiene and Environmental Health, 2019, 9 p.

Retrouvez l’article complet en cliquant ici.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *